Défense de la démocratie de proximité.

Pour la transparence de la comptabilité publique.

Peut-être (?) que la « meilleure » (?) obstruction par le 1er adjoint,
à l'encontre de la transparence de sa comptabilité publique, lors de ses mandats de maire,
c'est l'attaque : « La traque continue » ? (nov. 2015).

Le bourg de Buanes, l'hiver.

Hiver 2009 à Buanes.

Voilà comment est organisé le discrédit de la fonction publique. Quand des citoyens sont écartés des droits prescrits et que, jusqu'à présent, aucune institution ne fait valoir le droit, mais au contraire, ferme les yeux devant des élus qui le bafouent (2011-2016).

Et la question de fond : « Pourquoi un 1er adjoint (ex-maire), ayant re├žu délégation aux affaires administratives et financières (la quasi totalité des charges de la commune, avec une sorte d'approbation démissionnaire du conseil municipal), se donne autant de mal pour fuir et reculer le moment où la comptabilité publique de son mandat sera passée à la loupe ? »

Nous appelons les habitants de la commune à demander l'accès à la comptabilité publique à laquelle ils contribuent par leurs propres fonds. A moins que des habitants soient morts de peur devant les procédés municipaux employés et devant les risques de répression sournoise. Les libertés publiques sont mises en grave danger, c'est sur le terrain aussi que nous devons les préserver. Elles ont été durement conquises par nos anciens. Il est étonnant que, dans ce département, tant de gens fassent la sourde oreille. Pour quelles raisons ?

être élu, gage de responsabilité

Le médiateur de la République. (Extrait du rapport 2010).


Association pour l'épanouissement individuel et social de la personne, sans but lucratif, à caractère social et éducatif, déclarée à la Préfecture des Landes, J.O. des 19 décembre 1980, 30 mai 1981, 14 octobre 1982, 15 octobre 1983. SIRET : 325139566 00013 - APE(NAF) : 552E - URSSAF : 0150827 - Affiliation Assedic : 00312541 - CCP : 5 825 41 R Bordeaux.